Arbre de Noël de Paris: Chantal Certan conferme «d’assurer la poursuite de l’activité de la Maison du Val d’Aoste»

Le rencontre de l'Arbre del Noël à Paris
Le rencontre de l'Arbre del Noël à Paris

À l’occasion de la 96e édition de l’Arbre de Noël, la communauté valdôtaine, à travers les représentants de ses institutions, a rencontré à la Maison du Val d’Aoste de Paris, les responsables des Sociétés d’émigrés valdôtains: Gérard Schrepfer et Pierre Bich Président et Vice-Président du CO.FE.SE.V., Alain Tavano Blanc Président de l’Union Valdôtaine de Lyon, Pierre Bich Vice-Président de l’Association des Levalloisiens d’Origine Valdôtaine, Jean-Baptiste Pedretti Président de l’Union Valdôtaine de Paris, Roger Dujany et Jean-Pierre Martin Président et Vice-Président de l’Association sportive de l’Union Valdôtaine de Paris, Aldo Daudry et Guy Auvergne Président et Vice-Président de l’Union Valdôtaine Dauphiné-Savoie et enfin, Jacqueline David-Viérin Présidente de l’Association Valdôtaine de Savoie.

Vendredi 17 janvier 2020, la table ronde, qui ouvre les rendez-vous de l’Arbre de Noël à Paris a, comme d’habitude, offert aux émigrés l’occasion d’approfondir leur connaissance de ce qui se passe en Vallée d’Aoste et d’adresser à la délégation venue de la Vallée des questions sur les intentions de l’Administration régionale dans les différents domaines.

Après l’allocution du Vice-Président du Conseil régional Joël Farcoz, c’est Mme Chantal Certan, Assesseure à l’Éducation, à l’Université, à la Recherche et aux Politiques de la jeunesse, en tant que représentante du Gouvernement régional, qui a répondu aux interrogations sur l’avenir de la Maison du Val d’Aoste, sur les relations, actions et projets menés par l’Administration régionale avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, sur la promotion touristique de la Vallée d’Aoste en France, et enfin, sur les grandes entreprises d’importance nationale ou internationale implantées sur le territoire valdôtain.

«L’Arbre de Noël de Paris – dit le Vice-Président du Conseil de la Vallée Joël Farcoz – est toujours une belle occasion pour renouer nos liens avec l’émigration valdôtaine en se resserrant autour de notre identité et culture francophones grâce aux précieux travail que les associations des émigrés réalisent. Il y a aujourd’hui une nouvelle vague d’émigration qui concerne notamment les jeunes: ils partent pour vivre des expériences de vie et de brassage culturel et même si cette mobilité est positive, nous devons agir pour que notre territoire soit attrayant à leurs yeux et pour qu’ils reviennent pour mettre leur savoir-faire au service de la Vallée».

Pour ce qui concerne les questions posées par les émigrés, l’Assesseure Chantal Certan a répondu ainsi: «Le Gouvernement valdôtain confirme sa volonté d’assurer la poursuite de l’activité de la Maison du Val d’Aoste de Paris, tout en vérifiant la possibilité de mettre en œuvre de nouvelles modalités de gestion et de donner à cette structure un nouvel élan. Le Gouvernement valdôtain continue croire en la validité de la présence de la Vallée d’Aoste à Paris, surtout pour promouvoir notre région sous ses multiples facettes, historiques, culturelles et économiques, dans la capitale française et dans toute la France. La Maison du Val d’Aoste constitue par ailleurs un lieu de rencontre et un point de repère pour la communauté des émigrés d’origine valdôtaine qui habitent l’Ile-de-France et pour tous les Valdôtains. Mais pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de repenser les modalités de gestion de la structure de la part de Finaosta, dans le but d’en maximiser les retombées. Cette procédure pourra comporter la fermeture de la structure pour quelques mois».

Après avoir assuré les émigrés de la poursuite des relations entre la Vallée d’Aoste et la Région Auvergne Rhône-Alpes, avec laquelle l’Administration régionale a lancé nombreuses initiatives de coopération, en particulier les Programmes Interreg, l’Assesseure Certan a communiqué que «l’Assessorat du tourisme a fait réaliser une analyse des marchés d’origine des touristes qui fréquentent la Vallée d’Aoste et y séjournent. Il en ressort qu’avec plus de 200 000 touristes par an, la France représente le troisième marché étranger pour notre région. Et ce n’est pas tout : au cours de ces dernières années, nous avons enregistré une progression dans le nombre tant des présences que des arrivées, tandis que la moyenne des séjours reste constante».

En conclusion, pour ce qui est de la question sur les grandes entreprises implantées sur le territoire valdôtain, l’Assesseure Chantal Certan a répondu qu’ «au fil des années, l’Administration régionale a accompagné le développement des entreprises par d’importantes initiatives de soutien économique, de promotion, d’aide et de formation, encadrées par des lois et par des mesures spécifiques. Au cours des dernières années, une attention plus précise a été accordée à la recherche, à la qualité et à l’innovation, tant dans les différentes phases du processus de production que dans le domaine de l’énergie, en s’orientant vers des initiatives éco-compatibles et éco-durables, grâce à d’importantes actions de reconversion industrielle».
«Dans ce contexte – a conclu Mme Certan – nous assistons au développement des entreprises existantes, par la création de relations et de synergies avec les territoires limitrophes».

Animé par la chorale Les Hirondelles, a eu lieu le vernissage, des expositions Les Couleurs d’un voyage du Mont-Joux à Montmartre de Etto Margueret et Passages de Sonia Biagiotti, au cours duquel l’Assesseure Chantal Certan a souligné que les expositions proposées à Paris, à la Maison du Val d’Aoste, permettent, une fois encore, de faire connaître les excellents artistes valdôtains dans le milieu francophone.
Dans l’après-midi de samedi 18 janvier, les manifestations de l’Arbre de Noël de Paris se sont poursuivies au Cirque d’Hiver Bouglione, précédées par les discours officiels de l’Assesseure à l’Éducation, à l’Université, à la Recherche et aux Politiques de la jeunesse, Chantal Certan, du Président de l’Union valdôtaine de Paris, Jean-Baptiste Pedretti et d’Alexandre Bertolin, Assesseur d’Arnad, où se déroulera la Rencontre valdôtaine 2020.

L’Assesseure Certan a lu le message du Président de la Région, Renzo Testolin, lequel s’est excusé pour son absence, due à la situation politique et administrative de la Vallée d’Aoste qui ne lui a pas permis de se déplacer.
«L’Arbre de Noël est une fête à l’enseigne de la profonde affection et de la reconnaissance qui lie la Région autonome Vallée d’Aoste à cette partie de sa communauté qui a dû s’éloigner de sa terre natale – c’est ainsi que commençait le message du Président de la Région, Renzo Testolin – mais qui se reconnaît toujours avec fierté dans cette terre d’origine . Au-delà de toute connotation et de tout commentaire politique et de parti, l’immigration est un thème qui, aujourd’hui comme au début du siècle dernier et après la dernière guerre, est redevenu d’une actualité brûlante (…) Sur les traces de notre passé et guidé par de nouvelles réflexions, je désire ici confirmer la ferme volonté de la Vallée d’Aoste de continuer à œuvrer avec sérieux et enthousiasme pour préserver et, si possible, resserrer le trait d’union entre nous, en tentant d’agir pour le rendre plus solide. Je voudrais à ce propos rappeler le grand travail lancé l’an dernier en vue de la création d’un musée de l’émigration valdôtaine, activité qui a été suivie avec sérieux, engagement et enthousiasme par le Président de la Fondation Chanoux, Alessandro Celi, que je remercie de tout cœur pour la passion et l’énergie qu’il met toujours dans les projets dans lesquels il s’engage. Je suis certain que sa présence ici, parmi vous, lui permettra de vous informer et de vous expliquer tout ce qui a déjà été fait, ainsi que ce qui va se faire prochainement pour faire avancer cet important et ambitieux travail de reconstitution et de recueil de témoignages sur ce qu’a représenté et représente aujourd’hui l’esprit identitaire valdôtain dans le monde».

C’est l’Assesseure Chantal Certan qui a expliqué le parcours et la valeur du projet Mémoire de l’émigration: «Cette initiative a pour objectif de préserver le souvenir de l’émigration, pour mieux faire comprendre l’histoire de la Vallée d’Aoste d’hier et d’aujourd’hui. Elle vise à dresser un inventaire de toute la documentation relative à l’émigration de la Vallée d’Aoste – composée de films, photos, interviews, objets et écrits de divers types – pour éviter sa dispersion et dans l’intention de rassembler ces documents pour les présenter au public dans un futur musée de l’émigration. Ceci permettra de conserver les traces de notre passé, l’histoire de l’émigration des Valdôtains à l’étranger et de l’expliquer à nos jeunes : une initiative qui s’ajoutera aussi à l’offre touristique et culturelle de la Vallée d’Aoste et à laquelle je vous invite donc chaleureusement à participer. A ce propos, je cite Victor Hugo « Changez vos opinions, gardez vos principes ; changez vos feuilles, gardez vos racines».

En conclusion, l’Assesseure Certan a informé que des initiatives avec les Institutions scolaires de Paris et de la Vallée d’Aoste sont en train d’être mise en œuvre par une programmation qui est en cours entre les bureaux de la Surintendance aux études et les responsables des Associations d’immigrés de Paris afin de réaliser des échanges entre élèves.
L’Assesseur de la Commune d’Arnad, Alexandre Bertolin a invité tous les émigrés et leurs familles au traditionnel rendez-vous en Vallée d’Aoste de la Rencontre valdôtaine, qui aura lieu dimanche 9 août à Arnad, en rappelant que c’est l’occasion pour tous les émigrés valdôtains dans le monde de se rencontrer.

Source: Bureau de presse de la Région autonome Vallée d’Aoste