Luisa Vuillermoz

Fondation Grand Paradis aux tables rondes de la stratégie de l’Union européenne pour la région alpine (EUSALP-SUERA)





À l’occasion du lancement de la présidence française de la stratégie de l’Union européenne pour la région alpine (EUSALP-SUERA) un évènement de haut niveau politique à la présence de Elisa Ferreira (Commissaire européenne à la Cohésion et aux réformes), Jacqueline Gourault (Ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales), Laurent Wauquiez (Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes) e d’autres présidents de régions alpines et avec les 7 États et la cinquantaine de régions concernées, se tiendra demain, mardi, le 4 février 2020 à Lyon.

La stratégie de l’Union européenne pour la région alpine est un dispositif innovant de coopération territoriale européenne pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie de développement territorial cohérent et coordonné.

Luisa Vuillermoz, directrice de Fondation Grand Paradis, participera en qualité de rapporteur à la table ronde “partageons nos idées pour un tourisme durable”. L’objectif de la discussion sera de donner collectivement les moyens d’agir à l’échelle des Alpes pour construire un tourisme en montagne résilient par rapport aux défis du changement climatique. Le point de départ de la réflexion sera la grande vulnérabilité des territoires touristiques de montagne aux effets du changement climatique et en particulier de ceux structurés par l’économie des sports d’hiver. L’enjeu est de mesurer cette vulnérabilité pour mieux agir sur les différents facteurs d’attractivité.

Les Alpes représentent une ressource fondamentale et fragile. Des réponses rapides sont nécessaires dans les domaines du tourisme, de la biodiversité, de l’agriculture, de la mobilité et de l’énergie pour faire face aux impacts des problèmes environnementaux émergents.

Source: Fondation Grand Paradis

Precedente
Il bar scassinato dalla 22enne

Una 22enne di Aosta arrestata dalla Polizia per aver rubato 80 euro ed alcune bibite in un bar di Aosta

Prossimo
I consiglieri 'dimissionari' davanti all'ufficio della Segreteria

Approvate le disposizioni della legge di stabilità 2020-2022: alla fine sono "solo" 17 i consiglieri disposti a dimettersi





Post correlati
Total
0
Share