Marlène Jorrioz

Marlène Jorrioz représentera, du 24 au 28 février, le Conseil de la Vallée à Bruxelles, au Parlement Jeunesse





Marlène Jorrioz, résidante à Charvensod, âgée de 19 ans, inscrite à la première année de la licence en langues et communication pour les entreprises et le tourisme à l’Université de la Vallée d’Aoste, représentera le Conseil de la Vallée à la 24e session du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui se tient dans la capitale belge à partir de lundi 24 jusqu’au 28 février 2020.

Le Parlement Jeunesse est une simulation parlementaire durant laquelle une centaine de jeunes âgés de 17 à 26 ans tiennent le rôle de députés, de ministres ou de journalistes. Les jeunes parlementaires analysent quatre projets de loi portant, cette année, sur des problématiques aussi diverses que la réintégration des auteurs d’infraction pénale, les modes alternatifs de parentalité, la promotion de la citoyenneté, l’instauration d’une allocation universelle.

Les jeunes valdôtains peuvent y participer grâce à l’Entente liant le Conseil régional de la Vallée d’Aoste, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Parlement de la République et Canton du Jura.
Dynamique et polyvalente, Marlène Jorrioz est passionnée de démocratie et de législation: elle a participé activement aux deux dernières éditions du Conseil des Jeunes Valdôtains, ainsi qu’au 70e Parlement Jeunesse du Québec.

Fonte: Ufficio stampa Consiglio regionale della Valle d’Aosta

Precedente
Tavoli di un bar ad Aosta

Ad Aosta, a gennaio, sono ancora aumentati dell'1,4 per cento i prezzi di bar, ristoranti ed alberghi. Rispetto al 2019, i trasporti si sono incrementati del 3 per cento

Prossimo
La riunione in videoconferenza sul 'coronavirus'

Anche la Valle d'Aosta ha partecipato alla videoconferenza nazionale per l'emergenza "coronavirus". Chi è a rischio non deve andare in Pronto Soccorso





Post correlati
Un momento del Consiglio comunale di Aosta del 28 maggio
Leggi di più

Il Consiglio comunale di Aosta aderisce al Manifesto della comunicazione non ostile, per evitare shitstorming e cyberbullismo

Con la rimozione volontaria di alcuni post su "Facebook" dal profilo personale del consigliere comunale di Aosta Vincenzo Caminiti, contenenti commenti offensivi nei confronti degli amministratori comunali, si è concretizzata l'approvazione dell'adesione del Consiglio comunale del capoluogo regionale al "Manifesto della comunicazione non ostile".
Total
0
Share